Catégories
Ressources

GUIDE PRATIQUE OFFBOARDING : Enjeux et Best Practices

Tout comme il est capital de soigner l’onboarding des freelances pour faire démarrer au mieux la mission d’un freelance, il est stratégique pour une entreprise de porter une attention particulière à l’Offboarding ! Nous vous proposons un guide pratique sur l’offboarding pour vous accompagner sur la mise en place de votre stratégie à télécharger ci-dessous ! Notre guide va vous expliquer comment manager un freelance et un consultant en vous expliquant comment manager l’offboarding. Vous y découvrirez toutes les étapes clés de l’offboarding.

Découvrez aussi nos articles : Comment bien gérer l’offboarding d’un consultant IT et Offboarding : pourquoi il est important de soigner celui de votre consultant IT.

Image

Téléchargez notre guide pratique d’Offboarding

Pour tout savoir sur les enjeux de l’offboarding et nos best practices ! 


Catégories
Conseils et Ressources - consultant Nouvelles

Organisez vos projets avec Miro et Club Freelance

Nouveau partenariat Miro & Club Freelance

En tant que consultant indépendant, vous pouvez être amené à effectuer un grand nombre de tâches : administratif, commercial, contenu marketing pour gagner en visibilité, suivi de vos entretiens, veille technologique… Ces actions s’ajoutent aux missions confiées par vos clients et il peut alors être difficile de ne pas se laisser déborder.

Pour rester organisé, un des moyens les plus efficaces est d’utiliser un outil de gestion de projet qui permet de centraliser vos différentes tâches et également de collaborer avec vos clients.

C’est pour cela que Club Freelance devient partenaire avec la plateforme Miro.

À propos de Miro

Miro est une plateforme de « White Board » collaboratif en ligne. Cette solution vous permet de centraliser votre travail sur un tableau partagé avec vos clients de n’importe où, et à n’importe quelle phase du projet.
Ce « White Board » est personnalisable à l’infini et optimise la collaboration entre les freelances et leurs clients. Vous pouvez également créer différents tableaux adaptés à vos différentes tâches au quotidien.

Plus concrètement, voici d’autres avantages de l’utilisation de Miro :

  • Collaborez avec les clients pendant les ateliers, les projets, de brainstorming…
  • Donnez vie au travail de vos clients en connectant des fichiers, des images, et d’autres médias à un storyboard ou à un flux de travail.
  • Choisissez parmi plus de 70 applications et intégrations, pour facilement intégrer Miro dans votre flux de travail

Les avantages pour la communauté Club Freelance

Le partenariat ouvre l’accès à la communauté de Club Freelance au réseau professionnel Miro. Il offre à ses membres la possibilité d’utiliser Miro de manière optimale et gratuite. De plus, les membres de ce réseau peuvent inviter leurs clients gratuitement, accéder à des ressources Miro dédiées et bénéficier d’avantages en matière de parrainage.

Comment bénéficier de cette offre privilégiée ? Découvrez tous les détails en cliquant ci-dessous !

CTA Avantages formations

N’hésitez pas également à vous rapprocher des équipes Club Freelance pour toute question concernant ce partenariat !

Rejoindre Club Freelance
Catégories
Ressources

REPLAY WEBINAR : Comment bien se lancer en freelance ? 🚀

Club Freelance et son partenaire l’-Expert-Comptable.com ont animé un webinar pour accompagner les consultants indépendants à se lancer dans leur activité.
L’objectif était de prodiguer des conseils pratiques aux futurs freelances et de les éclairer sur les différents statuts juridiques pour lancer leurs entreprises.


Image

Vous avez raté ce webinar ? 

Pas de panique, le replay est désormais disponible ci-dessous !




Les thèmes suivants ont été abordés pendant ce webinar :

  • Qu’est-ce qu’un freelance ?
  • Freelance pour tous ?
  • Comment travaille un indépendant ?
  • Comment bien choisir son statut ?
  • Définir son offre commerciale
  • Comment trouver une mission ?
  • Petits conseils pour s’organiser dans sa nouvelle activité ?
Catégories
Conseils et Ressources - consultant

Monter en compétences et faire la différence quand on est freelance

Sur le marché des freelances informatiques, tech et IT la concurrence est rude. Pour faire la différence et se démarquer de la concurrence quand on est freelance IT, il faut miser sur les compétences techniques ou hard skills mais aussi sur les compétences relationnelles ou soft skills. Quelque soit votre objectif, monter en compétences est primordiale pour rester compétitif sur le marché. Découvrez dans notre dossier spécial tout ce qu’il faut savoir sur la formation professionnelle des indépendants pour monter en compétences. Découvrez aussi comment développer ses softs skills et quels sont les bons choix à faire pour monter en compétences.

🚀 Monter en compétences : se former

◼️ Formation professionnelle des indépendants

En tant que freelance il est capital de continuer à se former pour faire évoluer au mieux sa carrière. Se former quand on est freelance est essentiel pour monter en compétences. En tant que freelance, la formation professionnelle est indispensable. Elle permet de faire évoluer votre activité et à d’accroître votre expertise.

Or, nombreux sont les indépendants et micro-entrepreneurs, qui ignorent qu’il existe des dispositifs de financement de formation qui les concernent. Mais aussi qu’ils ont des droits à la formation professionnelle pour indépendants. Ils passent alors à côté d’un levier essentiel pour le développement de leurs activités. La cause ? Un manque d’information et une certaine complexité dans l’éligibilité des formations aux dispositifs de formation. Car elles doivent répondre à des critères assez spécifiques.

monter en compétences : se former

Il faut savoir que si vous travaillez en tant que travailleur indépendant vous cotisez à la formation professionnelle. En effet, en tant que freelance IT, vous payez tous les ans une cotisation d’environ 100€. Cette cotisation vous donnent accès à des fonds de formation professionnelle (de 900€ à 2450€, voire plus selon votre situation). Mais vous les perdez au 31 décembre si vous ne les utilisez pas. Ainsi, tout travailleur indépendant dispose chaque année d’une somme qu’il peut utiliser pour se former. C’est sur le site officiel des autoentrepreneurs que vous pouvez avoir accès à l’attestation de versement. La somme est déterminée en prenant en compte votre catégorie d’activité (profession libérale, commerçant, artisan) et votre code APE.

De plus, peu importe votre chiffre d’affaires, vous aurez le droit au même montant. Par ailleurs, depuis 2018, au même titre que les salariés, les freelances ont un Compte Personne de Formation (CPF). Celui-ci leur donne également des droits à la formation.

Découvrez quelles sont les démarches pour la prise en charge de votre formation et où trouver la formation professionnelle qui vous convient dans notre article : Indépendants : tout savoir sur la formation professionnelle.

◼️ Les Fonds d’Assurance de Formation

C’est le Fond d’Assurance de Formation qui établit les critères de prise en charge des formations pour les freelances. C’est-à-dire les critères liés aux thèmes de formation auxquels vous pouvez vous inscrire et les montants maximums de prise en charge. Car pour se former en tant que freelance, vous dépendez d’un des deux Fonds d’Assurance de Formation (FAF) qui vous est affecté en fonction de votre code APE/NAF, c’est-à-dire soit de l’AGEFICE soit du FIFPL.


>> Quelles sont les conditions pour ce type de droits à la formation ? Découvrez les dans notre article : Droits à la formation des freelances et CPF.


Il est aussi bon de savoir que pour faire face au nouveau confinement et aux restrictions, l’AGEFICE a mis en place des mesures exceptionnelles de financement de la formation des freelances.

monter en compétences : AGEFICE

L’AGEFICE est le Fonds d’Assurance Formation (FAF) du Commerce, de l’Industrie et des Services. Pour savoir si vous dépendez de l’AGEFICE ou bien du FIFPL, l’autre Fonds d’Assurance de Formation, vous devez vérifier votre code NAF / APE ou l’intitulé de votre branche d’activité. Vous pouvez consulter la liste des codes APE NAF et des organismes de financement dont ils dépendent

◼️ Le Compte Personnel de Formation

Depuis le 1er janvier 2018, le Compte Personnel de Formation ou CPF a été étendu aux travailleurs indépendants. Ces droits peuvent servir pour financer un bilan de compétences, valider vos acquis d’expérience ou suivre une formation qualifiante. Pour connaître votre situation CPF, vous devez vous inscrire à moncompteformation.gouv.fr avec votre numéro de sécurité sociale.

monter en compétences : CPF

◼️ Pourquoi mobiliser ses droits à la formation ?

Vous devez mobiliser vos droits à la formation car c’est une bonne résolution à adopter pour monter en compétences. En effet, mobiliser ses droits à la formation vous permettra de vous former. Et vous former c’est investir sur vous et sur vos compétences. Or, en tant que freelance informatique, vos connaissances techniques et votre expertise sont l’essence même de votre activité. Réactualiser régulièrement ses compétences permet de faire progresser son TJM ou de tout simplement rester compétitif sur le marché. Il est en effet bien connu que dans le monde de la technologie et de l’informatique il faut être à jour sur les technologies et outils qui sont en constante évolution.

monter en compétences : Pourquoi mobiliser ses droits à la formation

Se former, c’est monter en compétences et améliorer ses hard skills. Mais cela permet aussi de travailler sur ses soft skills, qui font souvent la différence entre un bon et un excellent freelance. Monter en compétences doit donc faire partie intégrante de votre plan de développement personnel et professionnel. Car la formation continue est une véritable clef de réussite pour tout freelance informatique.

De plus, il est important de mobiliser vos droits à la formation de freelance informatique chaque année car ils sont remis à zéro après le 31 décembre ! En effet, si vous n’utilisez pas vos droits acquis pour l’année civile en cours, ils seront perdus et vous aurez cotisé pour rien.


>> Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre article 3 bonnes raisons de mobiliser ses droits à la formation.


◼️ Monter en compétences : comment bénéficier de vos droits à la formation ?

Les modalités sont différentes et spécifiques pour chaque dispositif de formation. Toutes les formations ne sont bien évidemment pas éligibles. Mais parmi les formations finançables, il en existe forcément qui répondent à vos besoins de freelance. Mais comment faire concrètement pour savoir à quels montants de financement vous pouvez prétendre ? Quelles sont les actions à mener pour en faire la demande ?

Chez Club Freelance, nous pensons que la formation est essentielle. C’est pourquoi nous avons noué un partenariat avec Avantages Formations pour aider les freelances IT de notre communauté à se faire aider pour mobiliser (enfin) leurs droits à la formation.

Avantages Formations est un organisme de formations e-learning et présentielles labellisé DATADOCK. Il accompagne de nombreux indépendants dans leur montée en compétences. Parmi les formations : développement web ; langages de programmation (REACT etc.) très appréciées des freelances informatiques ; ou encore des formations pour développer votre activité (prospection, visibilité sur les réseaux sociaux, etc.) et améliorer votre niveau d’anglais.


>> Pour mobiliser vos droits à la formation, il vous suffit de laisser vos coordonnées sur cette page web. C’est totalement gratuit et sans engagement.

monter en compétences : CTA Avantages formations

Avantages Formations vous permet de bénéficier de l’accompagnement personnalisé d’un conseiller sur tous les dispositifs de formation. Leurs équipes vous aide à évaluer vos montants de prise en charge, grâce à une consultation gratuite par téléphone. L’objectif est de vous aider à faire le clair sur vos droits en matière de financement de formation pour votre activité de freelance informatique. A l’issue de cette évaluation, des propositions de formations « finançables » vous sont soumises. Votre conseiller vous accompagne de A à Z dans la constitution de votre dossier de demande de prise en charge.


Mobilisez vos droits à la formation avec Club Freelance et Avantages Formations !

>> Comment bénéficier de l’offre privilégiée d’Avantages Formations ? Nous vous envoyons immédiatement les détails et la marche à suivre par email.

Monter en compétence - Avantages formations - ça m'intéresse

🚀 Faire les bons choix de montée en compétences

◼️ Les compétences IT à maîtriser pour faire décoller sa carrière dans la tech

En tant que freelance informatique il est important de se renouveler. Mais aussi de rester à l’affût des dernières évolutions sur son domaine d’expertise pour adapter ou compléter son champ de compétences.  Monter en compétences est primordiale. L’objectif : rester à jour et faire les bons choix pour continuer à faire progresser votre carrière.

L’essor de la data science, le boom de l’intelligence artificielle et la progression exponentielle du cloud computing dictent plus que jamais le rythme de la demande en termes de compétences IT. Mais l’évolution rapide et généralisée des outils IT peut rendre difficile les décisions en termes d’upskilling (mise à niveau ou perfectionnement de compétences).

Faire les bons choix pour monter en compétences

Alors, par où commencer ? Vous êtes un professionnel de l’IT qui souhaite donner un élan à sa carrière en ajoutant à son CV des compétences de freelances recherchées par les recruteurs. Découvrez dans notre article le top des compétences IT à maîtriser pour faire décoller sa carrière dans la tech. Parmi le top des compétences IT à maîtriser : Python, SQL, Java, AWS & Microsoft Azure ou encore Docker.

◼️ Faire évoluer sa carrière de freelance informatique

Lorsque l’on travaille en tant que freelance, il faut savoir concevoir et mettre en place son propre plan d’évolution professionnelle. Faire évoluer et booster sa carrière de freelance informatique est indispensable pour rester compétitif. Pour faire évoluer sa carrière de freelance informatique, se spécialiser est indispensable. Il est aussi possible de faire évoluer sa carrière en prenant des fonctions managériales.

Pour faire évoluer votre carrière de consultant informatique, il faut gagner en expérience. Mais vous devez surtout gérer votre propre montée en compétences. Ainsi pour accélérer votre montée en compétences ne négligez pas la formation.

🚀 Monter en compétences : développer ses softs skills

◼️ Les soft skills essentielles pour un freelance informatique

On pourrait croire que, dans un monde aussi technique que celui de la technologie et l’informatique, les compétences techniques sont le seul critère clef dans le recrutement de freelances informatiques. En effet, les entreprises recherchent des experts aux compétences techniques pointues. Mais ce sont également souvent les compétences relationnelles des freelances qui font la différence entre bons et excellents consultants IT. En effet, les entreprises qui recrutent sont de plus en plus nombreuses à ne plus miser uniquement sur le diplôme et l’expérience. En plus des « hard skills », qui correspondent aux compétences techniques IT à maîtriser, les recruteurs s’intéressent désormais particulièrement aux soft skills d’un freelance informatique. Les soft skills, comme les capacités de communication, le leadership ou la créativité sont plus que jamais indispensables à la réussite des projets de transformation digitale des entreprises. De nombreuses formations existent pour progresser sur ces compétences comportementales, notamment des formations en ligne.

Monter en compétences : développer ses softs skills

Découvrez dans notre article tous les détails sur les 5 soft skills essentielles pour un freelance informatique. Parmi celles-ci : la capacité à résoudre des problèmes complexes, l’intelligence émotionnelle et l’empathie, l’audace et la créativité, le sens de la communication, ou encore le sens du service et la flexibilité.

◼️ Monter en compétences : devenir un freelance polyvalent

Pour devenir le candidat parfait, la perle rare et le mouton à 5 pattes des freelances informatiques, travailler sur sa polyvalence est un bon point. Ce n’est un secret pour personne sortir du lot lorsqu’on est freelance informatique n’est pas chose facile. Découvrez dans nos 5 conseils pour devenir un freelance polyvalent. Parmi nos conseils : avoir plus d’années d’expérience que son âge, oublier l’hyperspécialisation, avoir des certifications, miser sur les soft skills ou encore avoir des prétentions salariales raisonnables sont à prendre en compte.

Vous souhaitez devenir un freelance polyvalent ? Méfiez-vous de ce que vous lisez… Chez Club Freelance, nous vous accueillons même si vous n’avez que 4 pattes.

Rejoignez le Club !

Rejoindre Club Freelance
Catégories
Conseils et Ressources - consultant

Auto-entrepreneur et plafond de chiffre d’affaires dépassé, que faire ?

Votre activité d’auto-entrepreneur bat son plein ? Tant mieux ! Peut-être même au point de générer un chiffre d’affaires au-delà des plafonds règlementaires. Si c’est le cas, vous allez devoir quitter le régime de l’auto-entreprise. Pas de panique, on vous présente l’essentiel pour amorcer cette transition en douceur. Auto-entrepreneur et plafond de chiffre d’affaires dépassé, découvrez quoi faire !

Les plafonds de chiffre d’affaires dans le régime de la micro-entreprise

Créé en 2008, le régime de la micro-entreprise permet de se lancer à son compte rapidement et de minimiser les formalités administratives.

En effet, le micro-entrepreneur (ou auto-entrepreneur) n’est soumis qu’à peu d’obligations comptables et administratives :

  • le calcul des impôts et des cotisations sociales est facilité et proportionnel au chiffre d’affaires encaissé (si votre chiffre d’affaires est nul, vous ne payez rien)
  • votre comptabilité se limite à un livre des recettes et des achats ainsi que des factures en bonne et due forme
  • En dessous d’un certain chiffre d’affaires, vous êtes dispensé du paiement de la TVA

En contrepartie de cette simplicité de gestion, il existe un seuil de chiffre d’affaires à ne pas dépasser. Le seuil maximal dépend de l’activité exercée. Au-delà, le régime de la micro-entreprise ne s’applique plus.

Pour l’année 2021, le Portail Auto-entrepreneur relève les seuils suivants :

  • 176 200 € pour les activités d’achat-revente de marchandises et les prestations d’hébergement (chambre d’hôtes, meublé de tourisme)
  • 72 600 € pour les prestations de services (libérales comme artisanales ou commerciales)

Si vous êtes par exemple consultant en informatique, data scientist ou graphic designer en auto-entreprise, votre plafond de chiffre d’affaires est de 72 600 €.

Bon à savoir   Si vous exercez une activité mixte (par exemple vente et prestation de services) : votre chiffre d’affaires maximal est de 176 200 €, au sein duquel l’activité de prestation de services ne doit pas dépasser 72 600 €.

Bonne nouvelle : la sortie du régime de l’auto-entreprise ne se fait que si vous dépassez le plafond autorisé pendant deux années consécutives (une seule année au-dessus de ce plafond ne suffira donc pas).

Auto-entrepreneur et plafond de chiffre d’affaires dépassé: exemple

Julie, data analyst freelance, a créé sa micro-entreprise en avril 2020. Le calcul de son plafond se fait prorata temporis, c’est-à-dire selon la date de création de son entreprise. La première année, son plafond équivaut à : (72 600 / 12) x 9 = 54 450 €. Julie rencontre un succès inattendu et enregistre un chiffre d’affaires de 60 500 € sur ces 9 mois. Elle dépasse donc le plafond.

En 2021, forte de son nouveau réseau, Julie enregistre un chiffre d’affaires de 70 400 €. Comme son chiffre d’affaires est resté en dessous du plafond pour la deuxième année, elle continuera donc de bénéficier du régime de la micro-entreprise.

Supposons maintenant que son activité ait explosé en 2021 grâce à un gros client et qu’elle ait enregistré un chiffre d’affaires de 75 750 €. Dans ce cas, le plafond du régime de la micro-entreprise a été dépassé durant deux années consécutives. Julie quittera alors le régime de la micro-entreprise au 1er janvier 2022.  

Deux années consécutives au-delà des plafonds, et après ?

Suite à deux années consécutives au-delà des plafonds de chiffres d’affaires autorisés, la micro-entreprise bascule automatiquement vers l’entreprise individuelle.

Il vous faudra néanmoins déclarer la fermeture de votre micro-entreprise à votre Centre de formalités des entreprises (CFE).

Le changement de régime s’effectue dès le 1er janvier de l’année suivant la deuxième année où le plafond a été dépassé.  

Comment cela se passe concrètement ?

Le basculement automatique vers l’entreprise individuelle

Vous serez prévenu de votre nouvelle affiliation au régime commun par une lettre recommandée avec accusé de réception, contestable dans le mois suivant sa réception.

En basculant automatiquement en entreprise individuelle :

Votre régime d’imposition n’est plus le régime micro-fiscal mais le régime réel simplifié

Le passage du régime micro au régime réel comporte deux nouveautés :

  • Vous devez à présent fournir un bilan comptable simplifié pour chaque exercice comptable
  • Votre impôt sur le revenu n’est plus calculé en soustrayant un abattement forfaitaire sur votre chiffre d’affaires mais en soustrayant vos frais réels (d’où le nom de ce régime).
Bon à savoir
Pour la TVA, le régime réel simplifié s’appliquait déjà suite aux dépassements des seuils de la franchise de TVA. Bonne nouvelle, vous pouvez continuer de la déclarer comme vous faisiez en tant que micro-entrepreneur.

Vous demeurez rattaché à la Sécurité sociale des indépendants mais le calcul de vos cotisations évolue

En auto-entreprise, vos cotisations sociales étaient calculées selon un pourcentage fixe.

Avec le passage en entreprise individuelle au régime réel, elles se calculent dorénavant sur vos bénéfices imposables. Ce bénéfice est obtenu par la soustraction des charges réelles au chiffre d’affaires de l’entreprise individuelle. Contrairement au statut d’auto-entrepreneur, des cotisations sociales minimales sont dues même en l’absence de bénéfices.

Dans certains cas et selon l’évolution de votre activité, il peut être judicieux de vous tourner vers une autre forme juridique.

Auto-entrepreneur et plafond de chiffre d’affaires dépassé : le choix d’une structure juridique adaptée

Vous pouvez tout à fait sortir de l’entreprise individuelle et opter à la place pour une société unipersonnelle, que l’on pourrait qualifier de plus ambitieuse.

En effet, lorsque vous passez automatiquement en entreprise individuelle, votre patrimoine personnel reste confondu avec celui de l’entreprise (comme en auto-entreprise). Cela n’est pas le cas si vous optez pour une société comme l’EURL ou la SASU car elles agissent comme des personnes morales. En cas de dettes, les créanciers ne pourront donc pas saisir vos biens personnels. En optant pour une société, vous pourrez également déléguer sa gestion quotidienne à un dirigeant tiers. À terme, vous pourrez également choisir de vous associer avec d’autres personnes, afin de faire grandir votre projet.

Pour faire le bon choix de structure, n’hésitez pas à faire appel à Simplitoo. 

Le passage au régime de l’entreprise ou de la société peut être source de questionnements pour l’ancien micro-entrepreneur. Le choix d’une structure juridique adaptée doit être fait en conscience des spécificités de chaque forme juridique.

Si vous avez aimé notre article « auto-entrepreneur et plafond de chiffre d’affaires dépassé », découvrez aussi nos articles : Régime fiscal auto-entrepreneur​ & freelance : lequel choisir ? ainsi que notre guide pour auto-entrepreneurs.

Rejoindre Club Freelance
Catégories
Conseils et Ressources - entreprise

Comment relancer ses recrutements de freelances IT à la rentrée

L’été est la période la plus calme pour les entreprises. Mais, après plusieurs mois relativement calmes, l’activité reprend ! C’est l’occasion pour les DSI et responsables IT des entreprises de préparer leur plan d’action pour leur recrutement de freelances IT. Découvrez dans notre article tous nos conseils pour relancer au mieux ses recrutements de freelances IT à la rentrée.

Penchez-vous sur le bilan de l’année écoulée

Avant d’attaquer une nouvelle année d’activités remplie par de nombreux projets, il est important en tant que DSI, de faire une rétrospective sur vos recrutements et collaborations avec des freelances qui ont eu lieu tout au long de l’année précédente. Il est en effet important de détecter les axes qui nécessitent des améliorations. En observant bien la manière dont se sont passées vos collaborations, cela peut effectivement vous mener vers de nouveaux objectifs de recrutement de freelances IT. Un plan de gestion prévisionnel des emplois et des compétences tech et IT dont vous aurez besoin au sein de vos équipes peut être même envisagé, après évaluation.

Penchez-vous sur le bilan de l’année écoulée

Si recruter des freelances informatiques fait partie de vos objectifs pour les prochains mois, connaitre les événements de rencontres professionnelles entre recruteurs et freelances peut être intéressant. Vous pourrez en effet, au cours de ces évènements, rencontrer des consultants tout juste sortis d’école et des freelances expérimentés. Servez-vous de ces rencontres pour amorcer de futurs collaborations. En tant que responsables IT, c’est une bonne occasion de trouver des candidats en adéquation avec les profils tech et IT que vous recherchez.

Effectuez une veille sur l’actualité

La veille stratégique sur l’actualité est un élément important à prendre en compte dans vos recrutements. Notamment car cette rentrée 2021 fait l’objet de mesures spécifiques en lien avec la crise sanitaire.

Effectuez une veille sur l'actualité

Notez que le pass sanitaire devient obligatoire à partir du 30 août 2021 pour les professions qui travaillent dans les lieux où le pass sanitaire est déjà demandé au public. Pour comprendre toutes les conditions d’application relatives à l’obligation de détenir un pass sanitaire pour certaines professions, cliquez-ici.

Notez également que le protocole sanitaire évolue à la rentrée. En effet, les entreprises peuvent désormais définir leur propre organisation en termes de télétravail. Il n’y aura plus de nombre de jours minimal de télétravail. De plus, l’extension du pass sanitaire n’est pas prévue en entreprise.

Repensez votre stratégie de recrutements de freelances IT à la rentrée

La rentrée est le moment propice pour repartir sur une nouvelle dynamique et lancer de nouveaux projets. La rentrée est également le moment pour faire le point sur votre stratégie de recrutement et sur les axes d’amélioration. 

Comment se passent vos recrutements de freelances IT ? Consacrez-vous beaucoup de temps à chercher les bons candidats ? Les candidats sont-ils toujours pertinents vis à vis des caractéristiques de vos missions proposées ? Assurez-vous le processus de recrutement de freelance de A à Z par vous-même ? Toutes ces questions doivent êtres prises en compte dans l’élaboration de votre stratégie de recrutement de freelances informatiques.

Vous pouvez choisir de définir vos candidats cibles et de digitaliser votre processus de recrutement pour avoir une meilleure organisation et un suivi optimal des candidatures. Mais vous pouvez également travailler sur l’expérience candidat pour améliorer votre marque employeur

Repensez votre stratégie de recrutements de freelances IT à la rentrée

Pour vous faciliter la tâches dans vos recrutement de freelances tech et IT, vous pouvez choisir de faire confiance à des sociétés de mises en relation entre consultants indépendants et entreprises telle que Club Freelance qui couvre tous les métiers de la technologie et de l’informatique. Cela vous permettrait de gagner du temps sur vos process de recrutements de freelances. Mais également d’avoir directement à votre disposition une sélection précise des meilleurs candidats pour vos besoins IT les plus spécifiques.

En effet, nous trouvons pour vous les profils répondant à vos critères et vos exigences et nous occupons de la présélection des CV, de la sélection des meilleurs candidats par entretien et du suivi des candidats au cours de leur mission.

Avoir un partenaire recrutement tel que Club Freelance, facilitera et accélèrera grandement vos recrutements de freelances informatiques.

Relancez vos recrutements de freelances IT à la rentrée

La rentrée est une période propice à l’embauche. C’est le moment de reprendre les recrutements en cours. Avant de relancer vos recrutements de consultants IT, faites le point sur vos offres pourvues et sur celles toujours en cours. Pensez également à mettre à jour le contenu de votre site carrière. D’autre part, pensez à désactiver les annonces pour lesquelles le recrutement est terminé.

Il est possible que vous avez reçu de nouvelles candidatures en votre absence. Commencez par classer vos recrutements en fonction de leur priorité et traitez les candidatures de l’offre que vous souhaitez pourvoir en premier. Profitez en pour alimenter vos viviers de candidats et pourquoi pas pour recontacter certains freelances que vous aviez déjà sélectionnées.

LinkedIn est également un excellent outil pour trouver de nouveaux candidats. Il vous permet d’indiquer que vous recrutez, et donc de gagner en visibilité auprès de nombreux professionnels. N’hésitez pas à partager vos offres depuis votre compte personnel et ajoutez le cadre “Hiring” sur votre photo de profil. Communiquez également sur votre marque employeur, vos valeurs et vos engagements. N’hésitez pas à publier sur votre compte personnel et sur le compte de l’entreprise pour maximiser vos chances de trouver vos futurs collaborateurs. 

Découvrez aussi nos articles : Renforcer les équipes support IT, défi de la rentrée pour les DSI ? et pourquoi l’expérience employé devrait être au cœur des préoccupations des DSI !

Vous souhaitez recevoir des profils de consultants IT expérimentés ? Faites-nous confiance ! Nous bénéficions d’une connaissance approfondie des process métiers par secteur d’activité, et des compétences techniques par domaine d’expertise. Centré sur des relations de proximité avec les consultants indépendants tech et IT, nous ne construisons pas des bases de données, nous construisons des communautés, ce qui nous permet de bénéficier d’une connaissance pointue des profils disponibles sur le marché.

Collaborez avec les meilleurs talents
Catégories
Conseils et Ressources - consultant

Préparer sa rentrée de freelance : 7 astuces

Préparer sa rentrée quand on est freelance est une étape cruciale et indispensable. C’est en effet le meilleur moyen pour se sentir prêt à se relancer dans son activité sereinement. Mais également pour retrouver le rythme après quelques jours de vacances bien mérités. Découvrez nos 7 astuces pour préparer au mieux sa rentrée de freelance !

1. Préparer sa rentrée de freelance : effectuez une veille professionnelle

En tant que freelance, il est important que vous soyez toujours au fait des dernières actualités de votre secteur d’activité. Savoir anticiper les besoins de vos clients et vous tenir au fait des dernières nouveautés de votre secteur d’activité vous permettra en effet de rester compétitif sur votre marché. Mais également d’adapter votre offre et vos tarifs à ceux du marché. Profitez de votre retour des vacances et de votre première semaine de reprise pour effectuer une veille professionnelle. Prenez ainsi quelques heures pour vous remettre à la page. Consultez les médias d’informations, les sites spécialisés, les newsletters d’information et les réseaux sociaux professionnels pour vous informer sur l’actualité. Cette veille de rentrée vous permettra d’être parfaitement informé sur les dernières actualités de votre secteur et sur ce qui a changé pendant votre absence.

Effectuer une veille professionnelle à la rentrée est également une véritable source de bonnes idées. Cela vous permettra en effet de vous inspirer des actualités de vos prospects, clients et concurrents pour améliorer votre offre.

2. Évaluez vos objectifs

La rentrée est le moment idéal pour se recentrer sur sa méthode de travail. Avant de reprendre vos activités il serait judicieux de vous arrêter un moment pour faire le point sur l’année écoulée. Ainsi, demandez-vous comment vous vous sentiez avant de partir en congés estivaux ? Débordé, stressé ou au contraire serein, apaisé ? Prenez également le temps d’évaluer vos objectifs, quels sont ceux que vous avez déjà atteints et ceux qui méritent un effort supplémentaire de votre part ? Puis évaluez quelle serait la meilleure stratégie à adopter pour les atteindre.

Evaluez vos objectifs

Un conseil, faites la liste de toutes les choses bénéfiques qui vous sont arrivées au cours de l’année (partenariat fructueux, apprentissage de nouvelles compétences…) et des choses négatives (conflit avec un client, grosse fatigue…). Cette liste bilan vous permettra d’avoir les idées claires et de comprendre ce qui a marché ou non. De plus, cela vous aidera à prendre de bonnes résolutions pour la nouvelle année professionnelle en vue. Car pour une rentrée réussie, vous devez maintenir vos bonnes pratiques et amélioriez celles qui se sont avérées les moins efficaces. Remettez vous notamment en question et prenez du recul sur votre manière de travailler et votre système d’organisation. Profitez en effet de la rentrée pour mesurer l’efficacité de votre méthodologie de travail et des outils que vous utilisez au quotidien.

La rentrée est le moment idéal pour changer ce qui ne vous plaît pas dans votre activité et renforcer ce qui vous convient. Centrez-vous sur vos priorités et fixez-vous des objectifs atteignables pour les prochains mois et pensez à la meilleure manière de les réaliser. Enfin mettez tout en œuvre pour parvenir à atteindre vos objectifs.

3. Définissez votre stratégie de rentrée

Pour établir votre nouvelle feuille de route à la rentrée il serait judicieux que vous preniez le temps d’effectuer une analyse SWOT de votre activité. C’est à dire d’évaluer vos forces (Strengths), vos faiblesses (Weaknesses), les opportunités (Opportunities) que vous pressentez et les potentiels risques (Threats) que vous identifiez. Cette synthèse vous permettra d’effectuer un bilan stratégique sur votre activité. Et quoi de mieux que la rentrée pour faire le point ? Suite à votre analyse SWOT, réfléchissez à la manière d’utiliser vos forces pour saisir les opportunités à la rentrée. Pensez également aux moyens de pallier vos faiblesses et de vous mettre à l’abri des risques potentiels.

4. Préparer sa rentrée de freelance : établissez un planning précis et rigoureux

Il n’est pas toujours évident de retrouver le rythme à la rentrée. Pour préparer sa rentrée de freelance, s’organiser et actualiser son agenda pour les semaines et mois à venir, permet de reprendre le travail en douceur. Commencez par lister tous vos clients actuels, toutes vos missions en cours et toutes celles dont vous devez vous occuper prochainement. Etablissez ensuite une to-do-liste et lister toutes les tâches que vous devez accomplir et classez-les par ordre de priorité. Avoir une liste de toutes les choses que vous devez faire vous aidera à gérer votre temps et vous permettra d’établir un planning efficace.

établissez un planning précis et rigoureux

Votre planning est votre document de référence pour l’année et devra être actualisé très régulièrement. Il existe différents outils qui vous permettront de noter vos rendez-vous, de planifier vos missions et d’organiser votre temps efficacement tels que Google Calendar, Trello,  Calendly ou Bubble Plan. Profitez-en également pour découvrir de nouveaux outils gratuits pour indépendants qui pourraient faciliter votre quotidien. Cette mise à jour de votre agenda vous permettra de faire le point sur vos clients et les projets qui sont en cours.

5. Organisez votre espace de travail et triez vos emails

Une fois votre planning établi et vos objectifs déterminés, attardez vous sur votre environnement de travail. Avoir un espace de travail propre et organisé est propice à la réflexion et à la productivité. Pour bien démarrer votre rentrée, prenez le temps de nettoyer votre bureau et de ranger vos dossiers.

Dans cette même lignée, il est important de trier vos mails dès votre retour de vacances. Désactivez le message d’absence de votre boîte mail et assurez vous de répondre à tous vos mails, même les plus anciens. Cela montrera à vos clients votre professionnalisme.

Organisez votre espace de travail et triez vos emails

6. Maintenez une présence sur les réseaux sociaux et mettez à jour votre portfolio

En tant que Freelance, il est très important de constamment soigner son “personal branding”. Assurer sa visibilité sur internet vous permet de vous différencier de la concurrence et d’attirer l’attention des clients. Profitez de la rentrée pour mettre à jour votre portfolio et votre profil sur les réseaux sociaux professionnels. Prenez également le temps d’optimiser votre profil LinkedIn. Votre profil est comme une vitrine sur laquelle les clients et autres partenaires potentiels se basent pour évaluer vos compétences. Cette mise à jour tiendra les clients au courant de vos dernières réalisations et des améliorations que vous comptez apporter à votre prestation.

Découvrez nos 5 conseils pour être visible sur les réseaux sociaux !

7. Préparer sa rentrée de freelance : relancez vos clients et prospectez

Le retour de congé est le moment idéal pour prendre ou reprendre contact avec les clients. De sorte à fidéliser vos clients et à sécurisez vos relations à long terme, soyez proactifs avec vos clients. Pour cela, préparez un email pour souhaiter une bonne rentrée à vos clients existants. Il est important d’informer vos clients que vous êtes rentré de vacances et prêt à retravailler avec eux. C’est une manière de leur faire savoir que vous attendez des missions de leur part. Ainsi, ils se rappelleront de vous et du travail que vous pouvez effectuer pour eux. De plus, cela vous permet de maintenir le contact et d’établir une relation de confiance avec vos clients. Fidéliser vos clients peut aussi contribuer à développer votre activité car les clients satisfaits peuvent vous recommander à leur réseau.

La rentrée est également le moment idéal pour refaire une prospection commerciale, de sorte à trouver de nouveaux clients et de nouvelles missions à effectuer. Car tout comme vous, vos prospects viennent de reprendre le travail et sont donc possiblement à la recherche d’un consultant dans votre secteur d’activité. Vous pouvez aisément faire appel à votre réseau pour effectuer votre prospection. Mais gardez en tête que votre recherche de prospects ne doit pas empiéter sur vos missions actuelles.

Rejoindre Club Freelance
Catégories
Décryptages

Ingénieur Validation : fiche métier

Quel est le rôle de l’Ingénieur Validation ? Découvrez dans cette fiche métier ses missions, ses compétences, sa formation et son salaire. 

Le métier d’Ingénieur Validation

L’ingénieur validation a pour mission de vérifier les conformités du produit (logiciel, équipement, système) avec les spécifications d’origine et les normes officielles. Dans le cas d’un logiciel ou d’une application, l’ingénieur validation doit les valider intégralement avant leur mise en ligne sur des environnements clients. Ce professionnel peut travailler chez un constructeur, un opérateur, une société de services… Il dépend de la direction des études ou du département technique et n’est pas intégré à l’équipe de développement. Il a une position centrale entre le développement, la documentation, l’intégration et la qualité. C’est pourquoi il est important qu’il bénéficie de bonnes qualités relationnelles. Cet ingénieur peut intervenir chez le client, pour mettre en place des tests. Mais aussi auprès d’instances nationales et internationales de normalisation.

Parmi ses missions principales, l’ingénieur validation doit prendre connaissance de manière exhaustive de la spécification produit puis établir un plan de validation et de qualification, en rédigeant les spécifications des scénarios et des tests et en concevant des tests et outils de tests correspondant à tous les points de la spécification à valider. Ensuite, ce professionnel exécute les tests, en faisant des essais jusqu’à ce que le produit donne satisfaction au vu des normes de test imposées. Enfin, il identifie les problèmes, apporte les modifications et teste les corrections. De plus, il doit rédiger un rapport de validation, et éventuellement un dossier produit en vue d’une demande de certification.

Compétences requises

Il est primordial que l’ingénieur validation possède les connaissances générales et spécifiques du domaine technique. Il doit également parfaitement maîtriser les méthodes de validation. Outre les compétences techniques, l’ingénieur validation doit avoir une grande ouverture d’esprit et une vision globale du produit. Il est très important également que ce professionnel ait le sens de la rigueur, de l’organisation et qu’il attache de l’importance au respect des méthodes. D’autre part, il se doit d’avoir un esprit logique et un sens de la critique de sorte à toujours se mettre à la place de l’utilisateur final et de deviner son point de vue. Posséder des qualités relationnelles et des capacités rédactionnelles est également requis pour ce poste.

Découvrez aussi les fiches métiers : Consultant en qualification logicielle et Responsable d’applications IT.

Salaire

Le salaire d’un ingénieur validation varie en fonction de l’expérience de celui-ci, de l’ampleur de son poste et de la taille de l’entreprise. Pour un débutant le salaire d’un ingénieur validation avoisinera les 30k€ annuel. Avec de l’expérience, il peut espérer gagner entre 30 et 40 k€, voire 45 k€.

Formation de l’Ingénieur Validation

Pour devenir ingénieur validation il est nécessaire d’être diplômé d’un diplôme d’ingénieur ou d’un master professionnel. Il est également possible de s’orienter vers ce métier après une expérience dans le domaine du développement logiciel. Au cours de sa carrière, ce professionnel pourra évoluer dans le développement, le management de projet, la qualité ou encore les méthodes. Après quelques années d’expérience, ce professionnel pourra également prétendre au poste de chef de projet ou de chargé de méthode. De plus, selon les compétences qu’il aura pu acquérir, il pourra aussi travailler en tant que consultant.

Téléchargez votre fiche métier :

Ingénieur Validation : fiche métier

Trouver une mission d’Ingénieur Validation

Découvrez notre fiche métier : Consultant SAP FI CO

Intégrer la meilleure communauté de talents tech & IT

Catégories
Conseils et Ressources - entreprise

Pourquoi soigner l’onboarding des freelances IT

L’onboarding, désigne l’intégration de nouveaux collaborateurs dans une entreprise et correspond à la période et aux initiatives qui accompagnent l’arrivée d’un collaborateur. Les processus d’onboarding se sont popularisés auprès des entreprises que ce soit pour l’arrivée d’un nouveau salarié mais également pour l’arrivée de freelances. Soigner l’onboarding des freelances est donc désormais un élément à prendre en compte pour faire débuter au mieux la mission d’un freelance.

Dans le secteur de l’informatique, il est fréquent de faire appel à des consultants indépendants, qui travaillent eux-mêmes régulièrement pour différents clients et qui sont donc amenés à changer souvent d’entreprises. Les périodes d’onboarding sont donc fréquentes dans la vie d’un développeur front-end freelance, d’un consultant SAP FI CO ou d’un solutions architect indépendant. Et tout comme il est capital de bien gérer l’offboarding d’un consultant IT pour conclure au mieux la mission du freelance, il est stratégique pour une entreprise de porter une attention particulière à l’onboarding et de soigner l’onboarding des freelances au début de la mission d’un freelance. 

Vous êtes régulièrement amenés à travailler avec des freelances informatiques et vous vous demander pourquoi soigner l’onboarding des freelances ? Alors cet article devrait vous être utile ! Club Freelance vous explique pourquoi il est important d’établir une stratégie et des process clairs d’onboarding pour les freelances au sein de votre département informatique.

Qu’est-ce que l’onboarding ?

L’onboarding est le processus regroupant l’ensemble des actions mises en place pour accompagner un collaborateur à son arrivée dans l’entreprise. Il regroupe l’accueil et l’intégration des nouveaux talents recrutés. Il s’agit de la première étape dans le parcours professionnel du collaborateur au sein de l’entreprise. 

Découvrez comment bien gérer l’onboarding d’un freelance et téléchargez notre fiche pratique : Comment faire démarrer au mieux la mission de son freelance tech ou IT.

Généralement les entreprises sont soucieuses de soigner l’onboarding de leurs collaborateurs. Ainsi que de s’investir dans le parcours d’évolution professionnelle en interne de ceux-ci. La bonne gestion de l’arrivée du nouveau collaborateur est en effet une phase d’intégration essentielle. En effet, l’onboarding permet de faciliter l’intégration et le début de mission des nouveaux collaborateurs au sein de l’entreprise. 

De plus en plus d’entreprises ont compris l’importance de l’onboarding et mettent en place des processus clairs et adaptés pour préparer l’arrivée de leurs employés. Mais qu’en est-il pour les collaborateurs externes et temporaires tels que les freelances informatiques ?  

L’intérêt de l’onboarding pour les freelances IT

Les freelances tech et IT sont de plus en plus nombreux, et en particulier au sein des départements IT des entreprises. Que vous possédiez ou non une procédure d’onboarding pour vos salariés permanents, il est important d’adapter celle-ci ou d’en créer une dédiée à l’arrivée de vos collaborateurs non permanents tels que les freelances informatiques. Car il est essentiel d’accompagner votre consultant indépendant au début de sa mission. Pour bien manager un freelance IT, la prise en compte de l’onboarding est donc capitale.

Pourquoi mettre en place une stratégie d’onboarding pour vos freelances ?

Pourquoi soigner l’onboarding des freelances et pourquoi manager l’onboarding ? Les premiers jours au sein d’une entreprise sont cruciaux pour une bonne intégration des freelances. Mettre en place un process interne clair pour l’onboarding des freelances peut s’avérer très bénéfique pour gagner en efficacité et optimiser l’accueil simultané de plusieurs profils. L’onboarding a pour objectif d’amener le freelance à faire la connaissance avec les autres employés et à s’approprier la culture de l’entreprise. Avoir un processus d’onboarding clair et efficace permet aux freelances d’être plus positifs et confiants vis-à-vis de leur nouvelle mission. Cela permet également aux freelances de s’intégrer plus rapidement dans l’entreprise et de contribuer à une culture d’entreprise et un esprit d’équipe positifs. Le processus d’onboarding pose les bases d’une collaboration efficace et ne doit pas être négligé.

1. Transmettre sa vision rapidement

Mettre en place une stratégie d’onboarding pour vos freelances permet de transmettre sa vision rapidement. En effet, accorder de l’importance à l’onboarding d’un freelance, va permettre à celui-ci de s’imprégner de la culture et des valeurs de votre entreprise. Ce qui aura pour résultat que sont travail sera en parfaite adéquation avec vos attentes et votre vision. En effet, grâce à l’onboarding, le freelance informatique aura une idée précise de ce qui correspond parfaitement à l’ADN de votre entreprise. Assurer un vrai accueil au freelance vous assurera un résultat optimal de la part de celui-ci.

La période d’onboarding permet également de s’assurer de bien fixer les objectifs et le suivi auprès du freelance IT. De plus, à la différence de l’intégration d’un nouvel employé, l’onboarding d’un freelance représente un moindre temps. Il s’agit d’un réel retour sur investissement. En effet, il suffit de présenter les bases au freelance IT pour qu’il assimile parfaitement l’identité de votre entreprise. Le processus d’onboarding aura également pour effet d’impliquer et de fidéliser le freelance informatique dès ses débuts.

2. Bien commencer pour bien avancer

Mettre en place une stratégie d’onboarding pour vos freelances permet de commencer sur de bonnes bases. De plus cela permet d’éviter des pertes de temps dans le futur. En effet si vous possédez un onboarding inexistant ou incomplet, il y a de forte chance pour que cela devienne une source de coût pour votre entreprise. A la fois en termes de temps et d’argent. En effet, au plus l’onboarding du freelance informatique est brouillon, au plus vous risquez d’avoir des allers-retours correctifs à effectuer. Mais également des imperfections à corriger et des réajustements à effectuer.

Mieux vaut éviter une incompréhension initiale, en misant sur un onboarding clair et précis. Cela vous évitera que tout le projet en pâtisse. Dans le cas contraire vous risquez d’être confronté à des délais non respectés. Ce qui créera un climat d’insatisfaction entre le freelance et vous. Plus vous aurez un process d’onboarding clair et efficace, plus vite le freelance aura en main tous les éléments pour être opérationnel.

3. Un bon onboarding est impactant dans la durée

L’onboarding permet de créer du lien avec le freelance informatique et de poser les bases d’une bonne communication. Mettre en place une stratégie d’onboarding pour vos freelances est impactant dans la durée. En effet, onboarder correctement et efficacement un freelance va vous permettre de soigner votre marque employeur. En effet, le freelance peut avoir un impact sur la réputation de votre entreprise. Cela risque de vous desservir une fois la mission terminée si le freelance a ressenti au sein de votre entreprise qu’il n’était qu’un prestataire lambda présent pour une très courte durée. Tout comme son ressentiment pouvait altérer la qualité de son travail, le freelance informatique pourra à l’avenir vous présenter comme un “mauvais client” auprès de son réseau s’il n’est pas satisfait de votre collaboration.

Pour conclure, bien onboarder un freelance au sein de votre entreprise ne présente que des avantages. De plus l’onboarding s’inscrit dans une démarche à long-terme. N’oubliez pas que l’onboarding et l’offboarding sont étroitement liés et il est important de réussir les deux.

Découvrez aussi notre article : Offboarding, pourquoi il est important de soigner celui de votre consultant IT.

Découvrez notre dossier spécial manager un freelance pour en savoir plus sur le management de l’onboarding !

Lire notre dossier spécial
Collaborez avec les meilleurs talents

Catégories
Conseils et Ressources - consultant

Faire carrière dans les technologies Microsoft Azure : vue d’ensemble

C’est sans doute le moment idéal pour envisager de faire carrière dans la technologie du Cloud Azure de Microsoft. Le dernier rapport sur les bénéfices de la société a montré une croissance de 62% par rapport à la même période l’année dernière, ce qui porte les revenus annuels de la plateforme de cloud computing à environ 16,4 milliards de dollars.

Microsoft a toujours un long chemin à faire pour rattraper Amazon avec 35 millions de dollars dans le domaine du Cloud computing. Mais l’écart se réduit. Et rapidement.

A l’heure actuelle, 95% des entreprises du Fortune 500 (les 500 premières entreprises américaines) utilisent Microsoft Azure d’une quelconque manière, et la part des applications clefs fonctionnant sur la plateforme ne fait qu’augmenter.

Se former aux technologies Microsoft Azure

Que vous souhaitiez passer d’AWS ou d’une autre plateforme à Azure, ou que vous commenciez tout juste à utiliser les technologies Cloud, vous trouverez un grand nombre de ressources en ligne à explorer.

Par exemple, Thomas Maurer, Senior Cloud Advocate chez Microsoft a partagé en 2019 un excellent guide pour les débutants qui souhaitent apprendre à maîtriser Azure (en anglais). Le centre de ressources Microsoft Learn propose par ailleurs une multitude de cours gratuits. Et bien sûr, les certifications Azure officelles sont un excellent moyen de valider vos compétences et de donner un avantage à votre CV.

Mais vous vous demandez peut-être quels sont les différents types de carrières dans les technologies MS Azure. Ou peut-être êtes-vous déjà un pro d’Azure et que vous aimeriez évoluer vers un autre rôle.

Voici, ci-dessous, un bref aperçu des différentes carrières possibles sur les technologies Azure pour vous aider à envisager les prochaines étapes de votre parcours professionnel !

Spécialistes Microsoft Azure : les différents métiers

Administrateur

Les administrateurs Azure supervisent la mise en œuvre, la surveillance et la maintenance des solutions Azure pour le stockage, la mise en réseau, le calcul et la sécurité. Les responsabilités et les compétences de ce métier comprennent :

  • La gestion des contrats et ressources Azure
  • La mise en œuvre et la gestion du stockage
  • Le déploiement et la gestion des machines virtuelles
  • La configuration et la gestion des réseaux virtuels
  • La gestion des utilisateurs

Pour plus d’infos sur les compétences phares de ce rôle, vous pouvez consulter ce document.

Ingénieur en IA

Les ingénieurs IA sur Azure conçoivent et mettent en oeuvre des solutions d’intelligence artificielle en s’appuyant sur les plateformes de services cognitifs, de machine learning et sur les outils de knowledge mining. Les principaux domaines d’application sont les suivants :

  • Le traitement du langage naturel
  • Le discours
  • La vision par ordinateur
  • Les bots

Cette liste de compétences donne une meilleure idée du quotidien d’un ingénieur IA Azure

Ingénieur Data

Il est responsable de la structuration et de l’exécution de la gestion, de la surveillance, de la sécurité et de la confidentialité des données. Les ingénieurs Data sur Azure doivent maîtriser les différents services et outils de données de la plateforme, pour :

  • Mettre en œuvre des solutions de stockage de données
  • Gérer et développer le traitement des données
  • Surveiller et optimiser les solutions de données
  • Concevoir de nouvelles solutions de stockage de données Azure
  • Concevoir de nouvelles solutions de traitement des données
  • Assurer la sécurité et la conformité des données

La liste complète des compétences est disponible ici.

Data Scientist

A ne pas confondre avec ingénieur Data, ce rôle requiert une connaissance approfondie en data science et en machine learning. La maîtrise des technologies de machine learning Azure et l’expertise en modélisation de données sont indispensables. Un bon Data Scientist Azure doit savoir :

  • Mettre en place un environnement de Machine Learning Azure
  • Mettre en oeuvre des tests et mettre à l’épreuve des modèles
  • Optimiser et gérer des modèles
  • Déployer et exploiter des modèles

Voici les compétences que vous devrez maîtriser pour obtenir la certification officielle.

Développeur

En première ligne du déploiement et des opérations sur Azure, les développeurs travaillent main dans la main avec les architectes et administrateurs pour concevoir, créer, tester et maintenir des applications et des services Cloud. Parmi les principales compétences des développeurs d’Azure :

  • Développement de la solution de calcul Azure Infrastructure
  • Développement de la plateforme Azure
  • Mise en œuvre de la sécurité Azure
  • Développement du stockage Azure
  • Suivi, dépannage et optimisation des solutions
  • Connexion et exploitation des technologies Azure et de services tiers

Vous trouverez ici plus de détails sur les tâches et les compétences requises pour ce rôle.

Ingénieur DevOps

Promoteurs de méthodologies agiles pour le développement de logiciels, les professionnels du DevOps unifient les équipes, les processus et les technologies pour rationaliser le portefeuille de produits. Une expertise est requise dans :

  • Les processus de développement DevOps
  • L’intégration continue et l’approche CI/CD
  • L’infrastructure des applications
  • Le recueil de feedback en continu

Vous souhaitez en savoir plus sur ce métier ? Jetez un coup d’œil à cette liste.

Découvrez notre fiche métier Ingénieur DevOps.

Développeur IoT (Internet Of Things)

Il conçoit, développe et assure la maintenance des solutions et des dispositifs de l’Internet des objets dans les environnements Cloud Azure. Du codage à la mise en place des dispositifs physiques, le développeur de l’IoT est responsable de :

  • Mettre en œuvre l’infrastructure de la solution IoT
  • Mettre à disposition et gérer les appareils et équipements
  • Implémenter Azure IoT Edge
  • Collecter et traiter les données
  • Réaliser un suivi et la maintenance des solutions IoT implémentées
  • Assurer la sécurité

Si vous voulez réussir l’examen de Microsoft pour ce poste, vous devrez maîtriser ces compétences.

Ingénieur sécurité

Les professionnels de la sécurité Azure protègent l’intégrité des données, des applications et des réseaux en mettant en œuvre des contrôles de détection des menaces et de sécurité. Les responsabilités comprennent :

  • La gestion des utilisateurs et accès
  • La mise en œuvre de la protection des plateformes
  • La gestion des opérations de sécurité
  • La sécurisation des données et des applications

Consultez ce document pour obtenir une liste détaillée des compétences essentielles en matière de sécurité sur Azure.

Découvrez notre fiche métier Ingénieur Administrateur Sécurité.

Solutions Architect

Le Solutions Architect est la première personne à être impliquée dans un processus de déploiement du cloud. Les architectes doivent avoir une connaissance approfondie de l’ensemble de l’écosystème Azure pour concevoir des solutions adaptées. Ils doivent avoir une expertise en matière de :

  • Déploiement et configuration de l’infrastructure
  • Gestion des workloads et de la sécurité
  • Création et déploiement d’applications
  • Mise en œuvre de l’authentification et de la sécurisation des données
  • Développement cloud et stockage Azure
  • Conception d’une solution de plateforme de données et d’une stratégie de continuité de l’activité
  • Conception du déploiement, de la migration et de l’intégration

Consultez la liste complète des compétences requises pour recevoir une certification officielle de Solutions Architect Azure.

Découvrez également notre fiche métier Solutions Architect.

Rejoindre Club Freelance